EHPAD: Pour quelles raisons c’est moins cher en Belgique ?

Posted by isabelle on lundi Jan 16, 2012 Under Non classé

Du simple au double ? 20% de moins ? Une chose est sûre les tarifs pratiqués en Belgique concernant l’hébergement et les soins en maison de retraite sont moins onéreux qu’en France. Pourquoi ? D’abord parce que le prix de l’immobilier y est plus raisonnable. Structurellement moins coûteux, les établissements d’hébergement pour personnes âgées offrent alors à leurs résidents une bonne qualité de service et de soins.

Confrontée au vieillissement de la population, comme en France, où la part des personnes âgées de plus de 80 ans a augmenté de 60% en 25 ans, la Belgique a semble t-il réagi très vite et de manière efficace afin de pouvoir héberger dans des conditions satisfaisantes ses ainés. Ainsi, alors qu’en France on compte 8,4 lits pour 1000 habitants, en Wallonie on dispose de 14 lits pour 1000 habitants.

Les établissements y sont plus petits, et par la même, parfois plus accueillants assurant un suivi davantage personnalisé, la capacité d’hébergement étant de 46 lits contre 60 en France. Le manque cruel de place dans les EPHAD du Nord, avec un taux d’occupation de 100%, affichant des listes d’attente bien trop longues -parfois 200 personnes sont en liste d’attente alors que l’établissement ne compte que 96 places !- conduit inévitablement les retraités de l’autre côté de la frontière.

Des structures plus petites et moins coûteuses

Il faut savoir aussi que la Belgique fait preuve de plus de souplesse et de rapidité administrative pour ouvrir ou rénover un établissement. Alors que le délai d’autorisation est de 6 mois côté belge, il faut attendre entre 3 et 7 ans en France, sans compter le coût très élevé de construction d’un EHPA, où malgré les subventions de l’état, l’achat du terrain reste à la charge de la commune. Ce qui d’ailleurs devrait conduire les autorités françaises compétentes à récupérer des locaux désaffectés, tels que les casernes militaires, pour y créer les dizaines d’établissements d’hébergement pour personnes âgés qui font actuellement défaut.

Par ailleurs, le forfait journalier est également plus élevé en France, mais il a néanmoins le mérite d’être « tout compris ». Alors que de nombreux établissements belges facturent généralement des suppléments. A savoir, les honoraires des médecins, les frais de laboratoire et les médicaments sont à la charge des résidents en Belgique alors qu’ils sont compris dans le prix de la journée en France. Si cela a moins d’incidence sur les résidents autonomes, ces suppléments peuvent faire rapidement grimper la facture chez les plus vulnérables. Mais là encore, les mutuelles belges peuvent prendre le relai. Renseignez-vous auparavant auprès de l’établissement choisi pour être sûr de bien comprendre la tarification.


 

 

Leave a Reply